Retour

Alfonso BREZMES

BiographieExpositions

Né à Madrid en 1966, Alfonso Brezmes est un photographe espagnol. Son travail photographique se situe à la frontière de la fiction et du jeu. Ses oeuvres sont empreintes d’une poésie visuelle qui, à travers des images subtiles,
pénètrent nos rêves les plus secrets. Lorsqu’il utilise le medium photographique de manière plus classique, comme dans sa série des « Short stories », ou fait appel à d’autres techniques – assemblages ou photomontages – il parvient à construire des images comme de délicats châteaux semblant toujours près à tomber. L’atmosphère surréaliste et rêveuse qui emplit chacune de ses oeuvres est toujours suggérée. Les fables qu’il nous raconte sont à chaque fois différentes. Alfonso Brezmes est un conteur. Il emmène le spectateur dans son univers, l’invitant à devenir acteur en imaginant la suite de l’histoire. Outre la photographie, Alfonso est également connu pour ses collages, très appréciés des collectionneurs, à travers lesquels il exprime son talent pour construire des univers particuliers. Alfonso a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives. Ses oeuvres commencent à être connues dans le monde entier par le biais des foires d’art (PhotoMiami 2008, ARCO 2009, Estampa, Palm Beach 2009), des galeries (Caprice Horn à Berlin, Camara Oscura à Madrid, Stieglitz19 à Anvers), ainsi que par des publications prestigieuses (EXIT 2009), et des livres (« Urban Fragments » 2005, « FalsOriginal » 2006 and « Small Passions, Alfonso Brezmes ́secret dictionary of pleasures », 2008).

« Postcards from the Future »
« Postcards from the future » (2009-2010) est un aller simple vers une contrée où tout est possible excepté l’ennui ou la routine. Ce projet photographique retrace le voyage dans le temps d’un homme envoyé dans le futur. Les oeuvres que nous voyons sont les cartes postales qu’il nous envoie expliquant ce que nous trouverons à notre arrivée ici. D’étranges caractères résident là comme les prisonniers d’un conte qui n’a pas encore été raconté. En contemplant ces images qui convoquent l’imaginaire, des références inconscientes de livres lus, de films vus ou de musiques entendues un jour, traversent notre esprit. Mais c’est aussi comme si une porte vers un nouveau monde venait de s’ouvrir. Alfonso Brezmes dessine ici un monde aux couleurs pâles, un monde de souvenirs oubliés de l’enfance perdue que dessine ce bestiaire étrange, et cependant familier. Et, comme dans le poème de Borges, en visitant cet étrange no man’s land, on a le sentiment que « Vous étiez déjà là quand vous êtes entrés, et lorsque vous le quittez, vous ne saurez pas que vous restez à l’intérieur ».

2012 « Bestiaire » – Exposition collective, Centre d’Art André Malraux, Herblay
2011 « Terra Incognita » Exposition collective, Galerie V, La Rochelle
2011 « Bestiaire » – Exposition collective, VOZ’Galerie, Boulogne

En savoir plus